Pour une municipalité en action contre le mal-logement

bandeau_logement

Les Lilas subissent depuis des années une spéculation immobilière intense qui fait monter le prix du foncier et des loyers.

Le logement est devenu trop cher. Les classes populaires comme les classes moyennes, sont peu à peu chassées de notre ville.

Depuis 2001, l’actuelle majorité s’est contentée de mesures timides et n’a pas démontré de véritable volonté politique. Le pourcentage de logements sociaux aux Lilas est en baisse par rapport à 1999 (Source INSEE).

De plus, les Lilas comptent seulement 1% de logements très sociaux (PLAI) pour répondre aux besoins des plus démunis (60 % des demandes).

Avec les Lilas Autrement, une alternative est possible afin de préserver la mixité sociale de notre ville. Des mesures concrètes sont à la portée des municipalités. Engageons-les aux Lilas !

Promotions privées

Nous développerons 40% de logements sociaux dans les promotions immobilières dont une partie en logement très social, attribuée par la ville.

Modifier le PLU, Plan Local d’Urbanisme

Le PLU permet à une commune solidaire de maîtriser l’évolution de son parc de logements. Une commune peut définir en logement social des parcelles susceptibles d’être constructibles par une modifica- tion de son PLU. Le conseil municipal agira pour affecter des parcelles au logement social.

La préemption

Une commune a de réels pouvoirs. La loi sur la préemption lui permet d’acheter une parcelle ou un immeuble lors de sa vente et de les revendre à un bailleur social pour créer du logement social. Cette mesure peut et doit rester indolore pour les finances de notre commune !

Bailleurs sociaux

La municipalité actuelle privilégie les partenariats avec bailleurs sociaux privés. Nous pensons, au contraire, qu’il faut travailler avec les bailleurs publics tel l’office départemental de l’habitat, plus à même de soutenir des projets incluant du logement très social et développant par ailleurs des projets architecturaux de qualité.

Attribution des logements sociaux

Avec les Lilas Autrement, nous défendons la mise en place d’une Commission communale des logements sociaux. Cette commission devra choisir les dossiers à transmettre aux bailleurs sociaux en totale transparence, sur la base de critères démocratiquement établis.

Agir sur les logements vacants

Dans le cadre de l’ordonnance de 1945 ainsi que de la loi de 1998, Les Lilas Autrement défend la possibilité de faire appel au Préfet pour réquisitionner et attribuer des logements vides.

L’accession sociale à la propriété

Ce type de programme, et la construction de logements spécifiques, répondrait à une demande concrète de locataires actuels de logements sociaux. Ce qui libèrerait leur logements pour des demandes en attente.

Au delà de l’action municipale, notre mobilisation

Avec Les Lilas Autrement, nous sommes évidemment conscients du caractère audacieux de notre projet mais aussi de ses limites dans notre lutte contre le mal-logement. L’urgence de la situation nous conduira à nous engager au-delà en opposition aux expulsions notamment.

Téléchargez notre tract sur le logement

, , , , ,

Comments are closed.