Please add some slider posts via Slides > Add New

Vivre ensemble

 

Comment bien vivre ensemble aux Lilas ?

Cette question se dédouble entre l’épanouissement et l’émancipation individuelle d’une part, et les relations sociales au sein de l’espace commun d’autre part.

Pour vivre ensemble, il est essentiel d’être attentif aux droits de tous, et à la prise en compte des différences pour les intégrer dans la conception de la ville.

Ainsi il est essentiel que les trottoirs et les bâtiments soient accessibles à tous, personnes âgées ou handicapées, fauteuils roulants et poussettes.

Débarrasser nos rues du mobilier urbain inutile, des panneaux publicitaires qui polluent l’espace visuel et mental, favorisera la libre circulation de chacun dans la ville.

La ville est un lieu de vie et de circulation ; les modes de déplacements doux et collectifs, outre qu’ils ont un impact moindre sur l’environnement, contribuent à créer des espaces de vie qui favorisent le lien social. Chaque Lilasien-ne doit pouvoir circuler à pied, en vélo, en bus.

Nous proposons d’aménager les horaires et le trajet du Tilbus et d’installer pour les élèves de maternelle et de primaire des pédibus.

L’accès de tous aux équipements culturels et sportifs, qui sont des vecteurs de mixité sociale et générationnelle, doit être rendu possible par une extension du quotient familial et une révision de sa progressivité, ou par une aide financière de la municipalité pour les associations, permettant à chacun la pratique assidue d’une activité, mais aussi et surtout par l’encouragement des pratiques libres.

La mairie sera aussi à l’initiative de l’organisation régulière d’événements sportifs inter-générationnels, inter-quartiers, inter-communaux.

La municipalité se doit de soutenir la vie associative.

Nous nous engageons à maintenir voire augmenter les moyens alloués aux associations, structures essentielles au vivre-ensemble notamment dans les quartiers les plus défavorisés.

Mais la vie associative ne résume ni toutes les initiatives ni tous les besoins des Lilasiens. C’est pourquoi nous proposons de créer une Maison des initiatives citoyennes et associatives (MICA),  pour aider les associations à se développer, à travailler ensemble, et les Lilasien-nes à y avoir accès.

Pour empêcher le clientélisme, du côté de la municipalité comme des associations, une charte des associations lilasiennes  sera mise en place, et les subventions versées aux associations seront soumises à la consultation du groupe de travail « Budget participatif et finances locales ».

Vivre ensemble c’est être attentif à chacun, et laisser à tous la possibilité de s’exprimer. Nous demandons à ce que le droit de vote aux élections locales soit enfin accordé aux étrangers, et proposons d’instituer dans l’immédiat des votations citoyennes. En outre, la démocratie participative que nous voulons inclura tous les habitants, français et étrangers sans discrimination.

Il est urgent et vital d’agir pour les droits des femmes, en favorisant l’égalité femmes-hommes, et surtout en venant en aide aux femmes victimes de violences.

Nous affirmons qu’une ville où il fait bon vivre-ensemble est essentielle pour aller contre le sentiment d’insécurité, et si nous souhaitons renforcer la présence humaine (police de proximité), nous nous opposons à l’armement à balles réelles de la police municipale et à la vidéo surveillance.