Ressourcerie et fablab

Fiche programmatique

La ressourcerie

RessourcerieVous ne voulez plus d’un meuble par exemple ; pour éviter qu’il traîne sur le trottoir et qu’il aille on ne sait où, vous souhaitez qu’il soit réparé et serve à nouveau. Vous aimeriez vous-même acquérir à prix modique de belles choses. C’est possible ! À Montreuil, au Blanc-Mesnil, à Paris Xe, etc, des ressourceries réparent, valorisent, revendent très peu cher toutes sortes d’objets ou bien les mettent à disposition des circuits d’entraide via les associations solidaires. En plus, ça crée de l’emploi. Chiche qu’on le fait aux Lilas !

Comment ça marche ?

Une ressourcerie collecte, répare et valorise toutes sortes d’objets pour les revendre à prix modique. Elle sensibilise son public aux gestes éco-citoyens de réduction des déchets.

Elle peut aussi intégrer une dimension non-marchande, un espace de gratuité ouvert à tou-te-s, en travaillant en lien avec les associations solidaires, pour cibler les publics prioritaires.

Un Fablab (laboratoire de fabrication) pourrait y être adossé.

Gains économiques, sociaux et environnementaux

Création d’emploi (étudier les différents modèles : insertion et/ou emplois pérennes), créer de l’échange, participer à l’éducation (lien à envisager avec les écoles), recycler,  lutter contre l’obsolescence programmée et le gâchis, relocaliser la production et s’en réapproprier certains moyens.

Moyens :

Une complémentarité doit être développée entre les associations de solidarités (Secours populaire, etc.) et la ressourcerie : la municipalité pourrait jouer un rôle central en soutenant l’action d’une ou plusieurs associations par le prêt d’un local, par des subventions, aux côté du Syctom déjà partenaire de plusieurs ressourceries.

 


 

Le Fablab

 

Vous en avez assez des machines en panne qu’on ne peut plus réparer. Vous voulez créer de nouveaux objets personnalisés. C’est possible ! À Montreuil et ailleurs, des Fablabs s’ouvrent. Des ordinateurs, quelques machines-outils, des plans numériques en libre accès, des matériaux éco-responsables, quelques formateurs généreux : vous repartez avec votre pièce de rechange ou votre nouvel objet. Vous offrez à tou-te-s le plan numérique que vous avez inventé : via Internet, il peut même, qui sait, servir à quelqu’un à l’autre bout du monde. Au fait, ça ne vous fait pas rêver de fabriquer un très bel objet conçu à l’autre bout du monde ici même aux Lilas ? Chiche qu’on le fait aux Lilas!

Comment ça marche ?

Un Fablab donne à celles/ceux qui ne sont ni ingénieur-e-s, ni designers les moyens de concevoir et fabriquer toutes sortes d’objets manufacturés, en mettant gratuitement à leur disposition des plans numériques en open source, des ordinateurs, des machines-outils à commande numérique (imprimante 3D, découpeuse laser, fraiseuse numérique …) et un échange de savoir-faire.

Gains économiques, sociaux et environnementaux

Lutter contre l’obsolescence programmée, encourager la créativité et son partage, créer des emplois, faire de la formation auprès des scolaires.

Participer très activement au recyclage de certains déchets comme dans le FabLab de Montreuil qui utilise les « chutes » (palettes, panneaux de bois, carton, polystyrène, etc…) du site industriel de MOZINOR (3000 t. de déchets annuels en grande partie incinérés). Exploiter ce type de gisement aux Lilas.

Coûts :

En couplant un FabLab et un atelier lilasien existant travaillant le bois, métal…, un local de 150 à 200 m2 (incluant le stockage des matériaux) pourrait suffire.

Un budget de 100 K € permettrait l’acquisition des 1ères machines-outils, l’emploi d’un « Fab manager », l’accueil de 2 stagiaires (NB : à terme, 3 emplois permanents sont donc envisageables pour une petite structure de ce genre). Les matériaux pourraient être issu principalement du recyclage.

Ce budget pourrait être financé par une subvention de la région, les adhésions de professionnels et de particuliers, les ventes de quelques créations design…

Exemples d’expériences similaires existantes:

L’association APEDEC dont nous avons visité le tout nouveau Fablab à Montreuil le peut nous aider à cette mise en œuvre. Elle ambitionne de développer ce genre de projet à l’échelle d’Est Ensemble.