Les Lilas autrement, un cadre collectif de réflexion

« Les Lilas Autrement » n’est pas une offre politique qui jouerait au jeu de l’offre et de la demande électorale en proposant un programme clé-en-main aux électrices et électeurs.

« Les Lilas Autrement » est d’abord une démarche ouverte qui vise à faire de chaque habitant un acteur à part entière apte à s’emparer des multiples questions politiques qui touchent à l’avenir du territoire, de la commune et de ses habitants.

Nous proposons aux Lilasiennes et Lilasiens un cadre collectif de réflexion et de délibération qui permette de définir ensemble un projet de ville capable de répondre simultanément aux urgences écologiques, sociales, et démocratiques.

Voici les principaux thèmes de campagne et propositions que nous mettons en débat :

1. Face à la crise démocratique, pourquoi et comment reprendre le processus de démocratisation à l’échelle de la ville, de l’intercommunalité ?

Construire une réelle démocratie locale et permettre aux citoyens de se réapproprier les décisions. C’est une démarche ambitieuse de consultation, formation, responsabilisation et recherche de consensus que nous souhaitons développer. Avec la gestion de budgets participatifs pour les habitants, de nouveaux lieux délibératifs, de nouveaux moyens accordés aux associations et collectifs.

2. Face à la crise économique et sociale, comment répondre aux besoins sociaux, défendre et étendre les services publics, renforcer les solidarités et le vivre-ensemble ?

  • Renforcer nos services publics. Cela passe par la fin de leur privatisation. Nous proposons de les municipaliser lorsque c’est possible ou de créer des régies publiques.
  • Nous proposons de créer des places en crèches ! Avec autant de poussettes dans la ville il n’est plus possible d’attendre.
  • La Maternité des Lilas aux Lilas : Hollande candidat a promis de sauvegarder la Maternité, Hollande président refuse pour l’instant de tenir sa promesse. Il doit lui donner les moyens budgétaires nécessaires. Le collectif et les salariés en lutte sont la cheville ouvrière qui permettra à notre maternité de ne pas fermer. Soutenons-les !
  • Une politique de logement qui soit une priorité active pour notre ville, notamment de se donner les moyens de répondre à la demande de logement social, en particulier très social.
  • Lutter contre la précarité, c’est lutter contre la crise. Nous proposons d’élaborer un programme de rupture qui s’attaque à la précarité énergétique, à la précarité sociale et économique. Cela passe par la lutte contre le surendettement, la poursuite des moyens donnés aux associations, le développement des services publics, l’ amélioration de l’application du quotient familial, la rénovation des bâtiments pour économiser de l’énergie.

Nous proposons également la fin des situations précaires parmi les agents communaux. Nous voulons aussi permettre aux familles en difficulté de pouvoir partir en vacances.

  • Développer et soutenir les initiatives d’économie sociale et solidaire pour faciliter l’innovation économique.
  • Stopper la dérive sécuritaire : non aux caméras et à l’armement de la police municipale à balles réelles.
  • Développer et s’appuyer sur les nombreuses initiatives associatives, culturelles, économiques, qui peuvent éclore aux Lilas.
  • Donner de l’espace et des moyens aux artistes et aux talents, pour que la culture aux Lilas soit une culture de partage et d’éducation populaire !

3. Pic de pollution, crise énergétique et climatique, face à la crise écologique et à ses multiples répercussions locales, quelle(s) politique(s) de reconversion écologique promouvoir dans notre ville ?

  • Un programme de transition écologique.
  • Une politique alimentaire de la restauration scolaire qui garantisse un contrôle et des choix sociaux et écologiques soutenables.
  • Un nouveau plan de circulation de déplacement avec plus de places pour les vélos et les piétons, la rénovation énergétique des bâtiments publics, un programme d’économies d’énergie notamment !

4. Face aux politiques d’austérité, quelles attitudes et quelles réponses locales apporter ?

Pas de budget d’austérité pour les Lilas !

La politique de baisse des dépenses publiques choisie par le gouvernement a des répercussions nombreuses dans notre quotidien. Les collectivités territoriales sont sévèrement impactées par les réductions de dotations de l’Etat, avec encore 1,5 milliard en moins sur le budget 2014. La liste « Les Lilas Autrement » s’oppose à ces politiques et soutiendra toutes les mobilisations allant dans ce sens.

5. Pour un autre aménagement du territoire, un diagnostic partagé avec les habitants ?

Comment et pourquoi doit-on, peut-on, parler de réappropriation de l’espace public ? Plus de rues, moins de routes ?

Une autre ville, un autre urbanisme. Nous ne voulons pas d’une ville qui soit un territoire d’exclusion mais un lieu d’émancipation. Nous voulons mettre fin aux barrières qui sont installées un peu partout en ville, désenclaver les quartiers et éviter la création de ghettos. Notre politique sera celle de la mixité sociale et du développement des espaces verts, de la végétalisation et des jardins partagés.

bulles

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

One Response to Les Lilas autrement, un cadre collectif de réflexion

  1. Michel Carrio 6 février 2014 at 21 h 44 min #

    Concernant la maternité des Lilas, si je ne conteste pas le fait de s’investir pour la libérations des journalistes enlevés en Syrie, je pense qu’il aurait été plus judicieux de la part de Daniel Guiraud d’afficher sur le fronton de la mairie sa volonté du maintien de la maternité aux Lilas, mais curieusement le soutient aux journalistes s’est affiché peu de temps avant une forte mobilisation. Je pense qu’il ne voulait pas géner ses amis Evin et Bartolone. L’ancien militant OCI a bien changé.